Le média congolais suit nos activités à la lettre 

Après 3 ans d'implémentation, la première phase du Projet d'Appui et d'Amélioration de la Qualité de l'Enseignement (PAAQE) est arrivée à son terme. Le ministre Musemena a présidé la cérémonie officielle de clôture à la sale des spectacles du Lycée Bosangani Sacré Cœur, mais tous les résultats ont plaidé pour une reconduction et élargissement de la cible.

Depuis Mars 2015, Paaqe RDC qui prône l'approche pédagogique active et participative, avait ciblé 12 écoles primaires à Kinshasa et au Kongo Central et 4 écoles secondaires de section pédagogique, toutes à Kinshasa. L'objectif est d'améliorer l'apprentissage par l'utilisation intensive des matériels didactiques et susciter les discussions entre apprenants dans les petits groupes de travail. Avec l'appui de l'Ong néerlandaise Edukans et l'Université d'Amsterdam, et la facilitation des Ong locales (Bambale et Tosangana) et la coordination des Ecoles salutistes, le tout sous l'accompagnement du ministère de l'Education l'Enseignement Primaire et secondaire, l'essentiel des objectifs ont été atteints : le rendement scolaire des enfants a été sensiblement amélioré, selon plusieurs rapports d'évaluation et 76 enseignants ont été.

L'expérience de Paaqe, qui entre dans la série des reformes entreprises par le ministère dans le cadre de son plan stratégique, a été jugée intéressante au point que des plaidoyers pour sa ré conduction ont finalement